De nouvelles actions pour la
reconnaissance de notre profession

Notre mission a toujours été de faire reconnaître notre Profession.

Le contexte règlementaire et légal actuel, incomplet, conduit à de nombreuses interprétations (souvent localement par les Administrations) et contradictions et nous travaillons depuis des années sur des démarches nous permettant d’aboutir à l’officialisation de nos métiers.

Parmi ces actions, nous œuvrons depuis plus de 2 ans sur la création d’un Diplôme d’Etat de Praticien(ne) en Massage de Relaxation.

La Commission Nationale de la Certification Professionnelle – CNCP - est un dispositif permettant de proposer un cursus et un diplôme là où ils n’existent pas encore. Cette procédure, relativement complexe et longue, nécessite de déposer un dossier complet auprès d’une commission étudiant les demandes. Ce que nous venons de finaliser par le dépôt d'un dossier en décembre 2011.

Nous avons volontairement tenu, pendant ces deux années, à ne pas communiquer sur cette démarche, de manière à éviter certaines manœuvres qui auraient pu retarder ou bloquer le dépôt de notre dossier.

Nous tenons à signaler, entre autre, le travail très important effectué depuis le départ par Eric Darves-Bornoz, Vice-Président, qui a été l'artisan majeur de ce dossier pour la reconnaissance de notre profession. Nous le remercions d’avoir mis à notre disposition l’ensemble du programme de formation de l’Institut Hypoténuse, Ecole Française de Massage, qui a servi de référence pour ce dossier.Merci aussi à ses élèves qui nous ont fourni les renseignements indispensables à la constitution de ce dossier.

Et maintenant ?

Le processus de reconnaissance sera long, nous le savons, et va se traduire par des échanges réguliers avec la CNCP dans les mois à venir.Nous allons continuer à travailler sur ce dossier afin qu’il corresponde aux critères exigés par l’Etat, et, en parallèle, allons le soumettre aux écoles membres afin de recueillir leurs ajustements, leurs idées et leurs commentaires sur cette formation diplômante.

Bien évidemment, il n’est nullement envisagé, à ce jour, que seuls les titulaires d’un tel diplôme puissent exercer dans le domaine du massage de relaxation. Mais nous avons également pour objectif de proposer à l’Etat un dispositif de reconnaissance des compétences dans ce domaine. Ceci, avant qu’une autre profession, commission ou organe officiel ne décide de déployer une mesure sans que nous, professionnels, ne soyons consultés comme cela a déjà été le cas par le passé.

A cet effet, dans le dossier de certification professionnelle, nous avons présenté deux modes d’accès à l'examen. Le premier est "classique" au travers d’une formation de 150 heures, le second résultant d’une validation des acquis permettant à des professionnels déjà en exercice, d’accéder au diplôme sous réserve de la réussite à l'examen.

Nous nous approchons ainsi, pas à pas, d’une reconnaissance de notre profession et du professionnalisme de celles et ceux qui l’exercent.Nous avons confiance dans cette nouvelle avancée et dans l’écoute que nous espérons trouver auprès des Pouvoirs Publics.

Une fois encore nous affirmons ainsi notre démarche : une Fédération au service de ses Masseurs, dans une recherche constante de la qualité;

Nous pensons être à ce jour la seule Fédération de Massage au Monde à pouvoir justifier d’un tel bilan axé sur la qualité et non pas sur la quantité.
 
FFMTR
Massage de relaxation
Adhésion
Praticiens et écoles adhérents

© Copyright FFMTR - 2012-2015

16 boulevard Saint Germain
75005 PARIS
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mentions légales


Création de site internet
Aurélie Martial